Passer au contenu principal

Les études de santé en Espagne

Un diplôme accessible, reconnu en Europe

De plus en plus d’étudiants français partent faire leurs études de santé en Espagne, et ce pour différentes raisons : proximité géographique, reconnaissance des diplômes, très qualité de ses formations, vie culturelle et climat agréables.

Pourquoi faire ses études de santé en Espagne ?

Les réformes d’études de santé (première année commune aux métiers de santé) ont amené de plus en plus d’étudiants français à partir faire leurs études de médecine, dentaire ou kinésithérapie dans d’autres pays de l’Union européenne. Après la Belgique et la Roumanie, longtemps privilégiées, l’Espagne est de plus en plus plébiscitée. En effet, pas besoin de passer un concours pour entrer dans ces filières, des examens propres à chaque université suffisent souvent à accéder à des formations de qualités reconnues dans toute l’Union européenne.

Diplômes reconnus en médecine, kinésithérapie, dentaire, pharmacie et médecine vétérinaire

Les filières les plus sollicitées par les étudiants français sont médecine, kinésithérapie, dentaire, pharmacie et médecine vétérinaire. La reconnaissance des diplômes est un point essentiel, car avec un diplôme espagnol, un étudiant français peut revenir travailler en France s’il le souhaite. Ainsi, les dentistes et les vétérinaires pourront s’inscrire aux Ordres professionnels français, alors que les kinés devront demander une autorisation d’exercice.

Comment s’inscrire dans un programme de santé en Espagne ?

Les universités privées de Madrid, Valence ou Murcie accueillent régulièrement des étudiants français. Attention aux délais car les places sont limitées dans chaque établissement, aussi pour assurer ses chances, il est conseillé de s’inscrire 9 mois à un an avant la rentrée visée.

Depuis la rentrée 2017 ce sont les Universités qui fixent leurs conditions d’admission. Pour l’accès aux Universités publiques, très demandées, il est souvent nécessaire de passer des épreuves de compétences spécifiques (Pruebas de Competencias Especificas – PCE), pour tenter d’augmenter son score. L’admission se fait en fonction des résultats obtenus au Baccalauréat et en fonction des résultats obtenus aux PCE.

Dans les Universités privées, la sélection est faite par l’intermédiaire d’un examen d’entrée propre à chaque Université, qui comprend notamment en général des épreuves de connaissances (biologie, chimie), des épreuves psychotechniques et parfois un test de langue.

Certaines universités proposent des programmes en anglais, bilingues voire même parfois en français (pour répondre à la demande croissante d’étudiants francophones). Même si un étudiant choisit de suivre un cursus en anglais ou français, il devra avoir un niveau B2 en espagnol à la fin de la seconde année afin de pouvoir interagir avec les patients.  En effet, les étudiants commencent à rencontrer des patients, faire des recherches et réaliser des traitements simples sous la supervision de leurs professeurs. Cette formation pratique se déroule dans les laboratoires de la Faculté, mais aussi dans des cliniques, des hôpitaux et des centres associés aux universités.

Les études de médecine en Espagne, un cursus particulier

Les études de médecine en Espagne sont essentiellement dispensées dans des universités publiques (donc extrêmement sélectives), mais on peut trouver quelques universités privées également. La formation est le plus souvent dispensée en espagnol ou dans la langue de la région où elle se trouve (cela peut en effet être en basque, catalan, galicien), c’est pourquoi il faut bien faire attention et vérifier la langue d’enseignement avant l’inscription. On peut également trouver un cursus bilingue à l’Universidad de Valencia (50% anglais) ou encore totalement en anglais à l’Universidad Cardenal Herrera (Valence).

Les études durent de 9 à 11 ans. Elles commencent par une formation de base de six ans et débouchent sur le diplôme de « Grado en Medicina ».

À partir de la troisième année, les stages cliniques commencent. La sixième année quant à elle, est totalement dédiée à la formation pratique, sous forme d’un stage clinique en hôpital.

A l’issue du « Grado », la majorité des spécialisations requièrent une formation de « Médico Interno Residente ». Le MIR est une pratique de trois à cinq ans sous la supervision d’un professionnel qui se déroule dans des hôpitaux et cliniques. Pour accéder à cette partie de la formation, les étudiants doivent réaliser un concours national qui s’appelle le « MIR ».

Une question sur les études de santé en Espagne ?