Skip to main content

Rendez-vous au club BCBG des cours d’anglais !

A tous les nostalgiques du Club Dorothée, petite séquence flash-back… Et pour les plus jeunes, je supposes que ce post relèvera plutôt de la découverte.

 

Retour en arrière, donc, sur « Bécébégé », série qui nous a – certes – moins marqué que Dragon Ball Z, Bioman, Sailor Moon, Cats’ Eyes et autres Chevaliers du Zodiaque, mais qui avait pourtant son intérêt : nous faire comprendre très jeunes qu’il suffisait d’avoir de l’argent et du temps d’antenne pour exister à la télévision (le scénario relèvant du détail). Parce que, Bécébégé, c’était l’histoire d’une bande de jeunes lycéens dont la vie se limitait à acheter un nouvel ensemble au centre commercial du coin (avec la carte Gold de Papa) et à se faire des crasses entre eux. Des vrais ados, en somme, qui avaient des problèmes d’ados (c’est-à-dire, aucun). D’ailleurs, le générique reflète assez bien cette ‘richesse’ scénaristique (et en image, pour ceux à qui ça manque vraiment). Ma partie préférée, c’est « Pour toi, c’est normal d’avoir ta piscine – Où ton moral jamais ne coule »…

Bref, Bécébégé, c’était, d’une part, un univers où l’argent n’est pas vraiment un souci ; d’autre part, une émission dans laquelle les gens ont tellement de temps libre qu’ils le passent à se créer des problèmes…

Or, il y a un détail à retenir, qui est non négligeable : au lieu d’attendre que Dragon Ball arrive en faisant autre chose, on regardait quand même Bécébégé. D’un œil, certes, mais quand même. Pourquoi ? Parce que, inconsciemment, on a tous un côté flambeur et Jet-setteur, cette envie de pouvoir se faire plaisir à se payer le très bon resto du coin, ou de faire chauffer la carte bleue sur une montre hors-de-prix.

 

Certaines marques l’ont bien compris, y compris des établissements de cours d’anglais.

Vous connaissez Navitas, Kaplan Aspect, ou encore ILAC ? Et bien, si le logement et les installations haut-de-gamme font souvent partie du package proposé par ces établissements, une école essaie – elle – de se différencier en proposant carrément d’acheter un mode de vie en même temps que des cours d’anglais. Cette école, c’est Browns ELS, située à Brisbane et sur la Gold Coast, en Australie. Là, pas d’équivoque, on est dans le bling-bling et la CSP++, avec appartements de luxe, spa, sauna… On aime ou on n’aime pas. C’est clair que le parti pris est très osé, mais il a le mérite d’être assumé.

 

En définitive, si vous vous sentez le besoin de rafraîchir votre niveau de langue, vous avez un nombre certain d’options qui s’offrent à vous : Permis-Vacances-Travail, séjour au pair, cours à la fac ou cours d’anglais… Mais si jamais l’envie vous vient d’intégrer la Jet-Set pendant une durée déterminée, rendez-vous au club BCBG. Euh… Pardon : Browns ELS…

Commentaires

Laisser un commentaire

Étudier à l'étranger : le guide Logo ICEF Logo Australia Future Unlimited Logo New Zealand Education Logo PIER Logo Quality English