Skip to main content

Comment progresser en Anglais une fois sur place ?

 

La meilleure manière d’apprendre une langue, c’est de partir en immersion. Vous avez sauté le pas : vous êtes enfin en études supérieures ou peut-être juste en échange dans un pays anglophone ; mais voilà, vous ne progressez pas aussi vite que vous l’espériez. Ce mois-ci, je vous donne quelques techniques qui m’ont aidée à devenir bilingue en seulement quelques mois. C’est parti !

Osez !

Si vous ne restez qu’avec des expats français, que vous ne participez pas en cours, et que vous restez timide en soirée, vous ne progresserez pas. On n’a rien sans rien, alors mettez votre ego de côté et jetez-vous à l’eau ! Personne ne pensera que vous êtes un loser parce que votre anglais n’est pas parfait (si c’est le cas, ce n’est de toutes façons pas le genre de personnes qui mérite votre temps). Plus vous parlerez en anglais avec d’autres personnes et plus vous progresserez. Par expérience, je peux vous assurer que les étudiants anglophones s’intéressent beaucoup à leurs camarades étrangers. Ce qui m’amène au point suivant …

Demandez qu’on vous corrige

De manière générale, les étudiants britanniques et américains sont curieux et volontaires quant il s’agit de faire connaître la langue de Shakespeare à des étrangers. Une fois que vous vous êtes fait des amis natifs, demandez-leur de vous corriger automatiquement à chaque erreur. Certaines personnes ne le feront pas automatiquement de peur de vous vexer. C’est pourquoi il est important d’en faire la demande explicite. À chaque fois que vos amis vous corrigeront, ce sera l’occasion d’apprendre de nouvelles expressions et de demander des précisions sur celles qui vous posent encore problème. N’hésitez pas non plus à demander la signification d’un mot quand votre interlocuteur utilise du vocabulaire que vous ne connaissez pas. Il/elle se fera un plaisir vous l’expliquer et de vous donner des expressions idiomatiques en rapport avec ce mot.

Profitez des atouts de votre fac

Devant le nombre important d’étudiants internationaux, pratiquement toutes les universités ont un Learning Center dans lequel les étudiants étrangers peuvent bénéficier de cours de soutien gratuits en anglais et d’aide à la rédaction pour leurs essays et autres travaux à rendre. Vous pouvez y aller de manière régulière, ou ponctuellement lorsque vous avez des difficultés sur un travail. C’est un service personnalisé et efficace dont il serait dommage de ne pas profiter.

Développez vos propres outils

À l’époque où j’apprenais l’anglais, les smartphones n’existaient pas encore (aïe, le coup de vieux !). Mon arme secrète, c’était un répertoire dans lequel je notais tous les mots de vocabulaire, mais aussi toutes les expressions idiomatiques que je découvrais. Pendant les deux heures quotidiennes de transport entre ma chambre en banlieue de Londres et le Lycée Français, je revoyais mes mots. Le week-end, il m’arrivait même de me faire des interrogations écrites (vous avez dit nerd ?). Bref, tout ça pour dire que même si vous n’êtes pas adeptes des applis pour apprendre l’anglais, il vous suffit d’un papier, d’un stylo, et d’un peu d’assiduité pour devenir bilingue en trois mois.

 

Vous avez sûrement des techniques que vous avez développées vous-mêmes, ou peut-être des questions. Dans tous les cas, n’hésitez pas à nous en faire part via les commentaires ou à nous écrire un email !

Commentaires

Laisser un commentaire

Étudier à l'étranger : le guideLogo ICEFLogo Australia Future UnlimitedLogo New Zealand EducationLogo PIERLogo Quality English