Skip to main content

Partir en vacances pour moins cher

Voilà l’été ! Si vous n’êtes pas déjà en stage ou en job saisonnier, cette saison est synonyme de vacances, de découvertes, et de farniente. Oui, mais comment partir à l’aventure quand tous nos sous sont passés dans le loyer et/ou les frais de scolarité ? Le staycation c’est sympa sur le papier, mais ça peut vite être barbant, surtout chez papa-maman ! Voici un petit éventail de solutions pour des vacances pas chères.

Partez chez vos amis

Maintenant que vous étudiez dans une fac à l’étranger, vous avez sûrement de bons amis internationaux ; alors faites-vous inviter ! Le bon plan c’est de proposer à votre BFF grec de venir passer une semaine chez vous à Paris et de partir ensuite dans sa maison de famille au bord de la méditerranée. Tout le monde y gagne !

Chopez des billets au vols

Pour se loger il y a bien sûr les bons plans étudiants traditionnels — couchsurfing, auberges de jeunesse, voire Airbnb — mais pour un peu plus de confort, vous pouvez racheter à moindre coût les chambres d’hôtels des autres. En effet, les sites tels Roomroom ou encore Trocotel proposent aux particuliers de revendre leurs réservations d’hôtels prépayées et non-remboursables. Vous pouvez ainsi acquérir une chambre d’hôtel 4 étoiles 60% moins cher que son prix d’origine. Sur le même principe, Kelbillet propose à présent le rachat de billets d’avion. Il est donc possible d’acheter pour presque rien les vols de personnes confrontées à des imprévus. Le malheur des uns fait le bonheur des autres !

Faites un compromis

Et si vous travailliez un petit peu pendant vos vacances ? Le volontariat ou les stages non-conventionnés sont souvent un excellent moyen de partir à l’étranger sans se ruiner. Beaucoup d’associations, des fermes, et quelques entreprises, offrent un logement et une demi-pension à leurs travailleurs. Dans ce cadre, j’ai moi-même passé un mois en tant qu’hôtesse d’accueil dans un hôtel cinq étoiles de la Riviera Maya au Mexique. Logée, blanchie, nourrie, je gardais mon maillot de bain sous mon uniforme pour foncer à la plage après le travail.

Ce type de programme peut aussi être l’occasion de faire une bonne action et d’ouvrir son esprit : les missions de volontariat ont parfois lieu hors des sentiers battus, dans des destinations peu ou pas touristiques. Les sites web workaway, helpexchange, ou encore wwoof sont de très bonnes ressources dans ce domaine. Faire du volontariat à l’étranger c’est aussi l’occasion d’apprendre des langues étrangères !

Profitez de votre statut

Être étudiant vous donne droit à de nombreuses réductions. N’hésitez pas à demander partout où vous allez s’il existe un tarif étudiant. Sur place, cette technique peut vous permettre de faire d’importantes économies. En amont, certains sites de voyage tel STA Travel proposent des vols à prix réduits et des assurances voyages très avantageuses pour tout détenteur d’une carte étudiante.

Soyez organisé(e)…

Il est important de faire des recherches avant d’acheter un billet de transport et de choisir un logement. N’hésitez pas à créer un tableau répertoriant toutes vos options : jours et heures de vols, options d’hébergements, et transports sur place. On choisit parfois un vol un jour plus tôt pour économiser 30 euros sur le prix du billet, mais si arriver une nuit avant implique une dépense supplémentaire de 40 euros en logement, on ne gagne pas au change !

…Mais restez discrèt(e) !

Plus vous faites des recherches sur un vol (ou un train, ou un hôtel) plus les prix augmenteront. C’est un piège bien sournois ! Il m’est arrivé de voir un prix d’avion affiché 70 euros plus cher sur mon ordinateur que sur celui d’un ami tout simplement parce que je l’avais déjà consulté plusieurs fois. La solution : faites vos recherches à partir d’une première adresse IP (sur l’ordinateur de vos parents ou sur ceux de l’université) et achetez votre billet sur une seconde adresse, par exemple, depuis votre propre ordinateur et votre propre connexion internet. Au cours de vos recherches veillez à ne pas vous connecter à votre compte Google ou Facebook au risque d’être identifié.

 

Vous connaissez d’autres bons plans ou vous avez des expériences de vacances économiques mais inoubliables à nous raconter ? N’hésitez pas à nous écrire ou à commenter cet article !

Commentaires

Laisser un commentaire

Étudier à l'étranger : le guide Logo ICEF Logo Australia Future Unlimited Logo New Zealand Education Logo PIER Logo Quality English