Skip to main content

Faire ses courses pendant un programme d’études à l’étranger

Salut à toutes et à tous ! Cette semaine, on va aborder le sujet des courses pendant un programme d’études à l’étranger. En effet, j’ai pu constater à plusieurs reprises qu’un bon nombre de jeunes débarquent dans leur fac loin de la maison sans savoir faire des courses, voire même sans savoir se faire à manger. Or, je ne le dirai jamais assez : ces sujets sont importants, car ils influencent grandement votre expérience étudiante. Allez, on prépare ses cabas en paille, son petit caddie, et on chausse ses baskets les plus confortable… C’est parti pour une session d’emplettes !

courses

Déjà, je vous invite à respecter deux principes : (1) allez dans un VRAI supermarché (pas une supérette, et certainement pas une épicerie), et (2) FAITES UNE LISTE. Je sais, je me répète, mais ce deuxième point n’est pas juste important, il est tout simplement essentiel. Votre liste, pendant des courses, c’est votre meilleure amie. C’est elle qui vous empêche de vous laisser tenter par les pièges que vous tendent les marketeurs et vous contraint à vous tenir à votre plan de départ. Déjà, faites un inventaire de ce que vous avez déjà, et déterminez les quantités nécessaires pour une semaine (pour les denrées périssables) ou plus (pour les produits d’hygiène et d’entretien). Votre liste sera aussi basée sur les plats que vous avez prévu de préparer tout au long de la semaine. A ce sujet, j’ai souvenir d’un ami écossais rencontré pendant ma deuxième année d’études au Canada, et qui préparait et congelait des repas pour toute la semaine. Il les cuisinait tous en même temps, le weekend, et les réchauffait au besoin en semaine. Bref, cela se rapporte aussi au concept du brown bag, que j’avais abordé avec vous précédemment.

Ensuite, une fois au supermarché, prenez le temps de vérifier le contenu des produits et de comparer les différentes marques. Il arrive bien souvent que la seule différence entre une grande marque et une marque distributeur soit… l’emballage ! En revanche, veillez à ne pas acheter de produits trop sucrés ou trop salés. En effet, pour réduire les coûts, certaines entreprises de l’agroalimentaire ajoutent de l’eau, du sodium, ou du sucre, en plus de conservateurs. Or, ces trois derniers favorisent différents problèmes de santé (obésité, maladies cardio-vasculaires, etc.). D’ailleurs, pour les curieux, voici un petit clip de John Oliver à ce sujet, issu de sa célèbre émission, Last Week Tonight : https://www.youtube.com/watch?v=MepXBJjsNxs

Enfin, faites un comparatif de vos tickets de caisse chaque semaine ou chaque mois, afin d’identifier les dépenses superflues et celles pouvant être réduites en achetant des produits similaires et moins onéreux. Au bout d’un moment, vous arriverez à une maîtrise totale de vos dépenses alimentaires, ce qui vous permettra d’économiser, afin d’acheter vos livres de cours pour les semestres suivants, ou tout simplement de régler vos frais de scolarité. N’oubliez jamais que les bonnes habitudes se prennent tôt et nécessitent un travail important pour développer de bons réflexes. En vous forçant à faire cette petite gymnastique de comptabilité personnelle, vous vous rendrez un grand service, non seulement pendant votre vie étudiante à l’étranger, mais aussi par la suite !

Commentaires

Laisser un commentaire

Étudier à l'étranger : le guideLogo ICEFLogo Australia Future UnlimitedLogo New Zealand EducationLogo PIERLogo Quality English