Skip to main content

Système éducatif américain

Le système universitaire américain est différent du système européen, aujourd’hui sous la formule « Licence-Master-Doctorat ». Cette dernière décompose les études supérieures en 3, 5, et 8 ans et impose aux étudiants un rythme d’apprentissage difficilement soutenable. De ce point de vue, l’avantage que présente le système états-unien est double :

  • D’une part, son découpage est plus flexible : il est possible de faire des cursus de 2, 4, 5/6, et 8 ans.
  • D’autre part, le contenu des semestres est modulable : vous pourrez augmenter ou diminuer votre charge de travail par semestre en choisissant plus ou moins de matières à suivre.

Le deuxième point de divergence entre l’offre de formation européenne et sa contrepartie nord-américaine est la rigidité du cursus. Les facultés françaises, par exemple, imposent trop souvent aux étudiants les cursus pensés par leurs UFR. Les établissements US mettent, eux, en avant la nécessité pour un étudiant de construire sa propre éducation. Le résultat est un cursus flexible, qui vous ressemble, et qui est, pour une grande partie, à la carte. En effet, à chaque cours est assigné un certain nombre de crédits, et ce sont ces crédits que vous « achèterez » chaque semestre. Par conséquent, vous pouvez choisir le nombre de cours que vous voulez en fonction de la charge de travail qui vous convient.

Le système de notation aux Etats-Unis est, lui aussi, différent du système utilisé en France. Chaque note obtenue en cours est exprimée en pourcentage (ex: 60% au lieu de 12/20). A chaque fourchette de pourcentage est liée une lettre A+, A, A-, B+, B, B-, C+, C, C-, D et F. Par exemple, la fourchette de pourcentage correspondant à un A+ est 90-100%. Celle correspondant à un B est 72-75%. Pour qu’un cours soit validé, vous devez avoir une moyenne de C sur la totalité du semestre, soit 60-63% (12/20). Bien que, à prime abord, ceci puisse effrayer un étudiant étranger, l’objectif est parfaitement atteignable. La moyenne de tous les cours du semestre s’appelle le TGPA (Term Grade Point Average), qui conditionne le GPA (Grade Point Average).

Il existe deux rentrées (en septembre et en janvier), voire trois dans certains établissements (pour le semestre d’été). Il convient de s’y prendre 6 mois à l’avance pour s’assurer une place dans une université ou un college.

Les formations américaines

Il existe plus de 4000 instituts de formations post-baccalauréat aux USA.
Voici quelques infos pour vous y retrouver dans la grande variété d’établissements d’études supérieures.

Les community colleges

  • Les community colleges représentent la première option dans les études supérieures aux USA. Ces établissements forment les élèves en 2 ans (bien qu’il soit possible d’allonger la durée des études) à un diplôme équivalent au DEUG, l’Associate of Arts Degree, ou un diplôme plus professionnalisant et pratique : le Diploma.
  • Aussi, ces formations donnent toutes accès à une poursuite d’études, en Bachelor (maîtrise). Au cours de votre cursus au sein d’un community college, vous obtiendrez un certain nombre de crédits que vous pourrez transférer dans un undergraduate college ou une université. Ce système de transfert est communément appelé le 2+2 
  • Les community colleges délivrent aussi des certificats d’études, qui sont essentiellement des formations courtes, de quelques semaines à quelques mois. Le niveau d’anglais demandé à l’entrée en community colleges est le suivant 70-72/120 à l’ibT (Internet-based TOEFL) ou 5-5,5 à l’IELTS.

Les undergraduate colleges

  • Le terme undergraduate college désigne tout établissement qui forme des étudiants jusqu’au Bachelor. Aux Etats-Unis, comme au Canada, en Australie et en Angleterre, tout étudiant n’ayant pas encore obtenu le Bachelor est appelé un undergraduate. Une différence existe cependant : si, en Australie, en Nouvelle-Zélande, et au Royaume Uni, le Bachelor se fait en trois années, aux Etats-Unis et au Canada il se fait généralement en 4 ans.
  • Les undergraduate college sont, en règle générale, plus grands que les community college et proposent une plus grande offre de formation. Il est possible d’y obtenir les mêmes diplômes qu’en community college, plus les Bachelors Degree en 4 ans, voir des Graduate Certificates (Diplôme Bac+5 équivalent à un Master professionnel). Les locaux de ces établissements sont aussi bien mieux équipés que ceux des community college.
  • Les activités extra-scolaires et/ou hors-campus, très fréquentes dans les undergraduate college, représentent aussi un plus par rapport aux community college. Elles favorisent l’intégration des étudiants dans un environnement étranger, ainsi que l’apprentissage de la culture du pays d’accueil par le bas.
  • Le niveau d’anglais demandé à l’entrée en undergraduate college est généralement de 80/120 à l’ibT ou 6-6,5 à l’ IELTS.
  • Enfin, les undergraduate college délivrent des Diplomas, des Associate of Arts Degrees ou des Associate of Applied Science Degrees, ainsi que des Bachelors Degrees et des Graduate Certificates.

Les universités américaines

  • Le terme university désigne en Amérique du Nord tout établissement délivrant des diplômes de 2ème et 3ème cycles, c’est-à-dire des Masters Degrees et des doctorats (appelés doctorates ou Ph.D), en plus des diplômes undergraduate. Ces établissements proposent donc, en plus des programmes undergraduate, des graduate programs : des programmes post-Bachelor. La plupart des universités sont très spécialisées : certaines sont reconnues pour leur Masters en médecine, quand d’autres sont plus connues pour leurs Masters en science politique, etc.
  • L’entrée en Master dans les universités nord-américaines est soumise à une forte sélection. Le parcours de chaque postulant est étudié à la loupe, de son GPA (Grade Point Average) à la liste des établissements fréquentés depuis le lycée. Le GPA est très important, ici, car il détermine votre admissibilité dans certains programmes.
  • Bien entendu, outre un GPA élevé, un postulant en Master aux USA doit justifier d’une bonne maîtrise de la langue anglaise (à l’exception de certains établissements québécois et francophones en dehors du Québec). Généralement, le score demandé à l’ibT est de 100-110/120, ou 7-8 à l’ IELTS.

La sélection

La sélection des étudiants se fait sur dossier. Le niveau d’anglais est un critère déterminant. Vous devrez donc passer l’ IELTS ou le TOEFL avant votre départ et y obtenir les notes requises par l’ université en question. Si vous sentez que votre anglais a besoin d’un petit coup de pouce avant de passer l’IELTS, les universités proposent également des cours intensifs en école de langue, stages à l’issue desquels vous intégrerez directement un programme d’études. Nous sommes à votre disposition pour vous conseiller sur les examens d’anglais.

Votre dossier comprendra tous vos résultats et diplômes obtenus depuis le Baccalauréat (Bac compris). Vous pourrez également y ajouter une lettre de motivation, un CV, voir une ou plusieurs lettres de recommandation.

Le niveau demandé par les universités varie grandement. Les plus grands établissements tel que les Ivy league exigeront des étudiants avec un excellent dossier académique, d’autres au contraire ne baseront pas leurs critères d’admission sur votre dossier académique mais sur vos motivations et votre profil. On les appelle généralement les Open Admission Colleges 

Nombreuses sont les universités qui vous demanderont également de passer des tests d’amission : les SAT.

Ces tests sont demandés à tous les étudiants, même les américains et ils se passent généralement pendant l’année de première. Il faut donc bien anticiper son projet afin d’effectuer chaque démarche dans les temps. Afin de faciliter vos démarches, Study Experience propose de nombreuses universités américaines qui n’exigent pas ces tests

Les rentrées

La plupart des universités proposent 2 grandes rentrées par an, au mois de Septembre et au mois de Janvier. Chaque rentrée est indépendante et il ne s’agit donc pas pour un étudiant rentrant en Janvier de rejoindre un programme lancé 5 mois plus tôt.

Certaines universités proposent parfois des sessions d’été, pratiques pour valider des crédits supplémentaires et réduire la durée de votre cursus.

Frais de scolarité

Les universités américaines sont souvent associées à des frais de scolarité exubérants. Ce n’est pourtant pas toujours le cas ! Il est vrai que certaines universités demandent entre 30000 et 50000 USD par an, mais il s’agit finalement d’une minorité d’établissements privés. Il est donc possible d’étudier aux Etats-Unis moyennant une scolarité plus raisonnable !

Commençons par les Community Colleges. Ces établissements publics dispensent des diplômes en 2 ans, qui permettent ensuite de rejoindre une université en 3e année. Cette approche est extrêmement intéressante puisque vous ne débourserez pas plus de 6000 USD par an pour ces deux années d’études !

Une grande partie des universités américaines sont également publiques. Aux yeux d’un étudiant, impossible de distinguer la différence entre une institution publique et privée, tant les campus et les installations sont similaires… Par contre vous sentirez la différence dans votre porte feuille ! Une année en université publique coût en moyenne 15,000USD.

Les universités américaines disposent également de très nombreuses bourses pour les étudiants internationaux, il est même parfois possible de voir toute sa scolarité offerte si l’on est un excellent étudiant. Les bourses universitaires ont pour seul critère de sélection le mérite et l’excellence académique et nombreuses sont nos universités partenaires à offrir de tels financements.

 

En résumé, peu importe votre niveau académique, votre degré de préparation et votre budget, les Etats-Unis offrent des formations pour tous les étudiants.

Étudier à l'étranger : le guideLogo ICEFLogo Australia Future UnlimitedLogo New Zealand EducationLogo PIERLogo Quality English