Skip to main content

Système éducatif québecois

La province du Québec est une destination très recherchée par les étudiants français et ce pour plusieurs raisons :

  • proximité culturelle,
  • possibilité de suivre ses études en français,
  • frais de scolarité réduits …

Le Québec est une destination phare, mais qui comporte ses spécificités – voici un petit tour d’horizon des possibilités qui vous attendent dans la « Belle Province »

 

Le système éducatif Québécois

Les études au Québec peuvent être résumées en un mot : flexibilité.

Comme pour les universités des provinces anglophones, les établissements québécois proposent un sytème « à la carte » avec un jeu de major et de minor qui permettent, si on le souhaite, d’étudier plusieurs domaines d’études au sein d’un même programme. Ainsi, il est tout à fait envisageables de faire un Bachelor en Management avec une minor en sociologie!

Vous pouvez également opter pour un programme par cumul qui vous permet d’enchainer plusieurs programmes courts dans des domaines divers et variés pour arriver au grade de Bachelor (ou baccalauréat dans les universités francophones).
Ainsi, peu importe vos envies et vos objectifs de formation, il sera toujours possible de trouver la formule qui vous convient au Québec!

Le système québécois permet également de moduler sa charge de travail.
Dans le système français, la progression des études est imposée : 3 ans de licence, 2 ans de Master … Au Québec, les cursus ne sont pas découpés en années mais en crédits.  A chaque cours est assigné un certain nombre de crédits, et ce sont ces crédits que vous « achèterez » chaque semestre. Par conséquent, vous pouvez choisir le nombre de cours que vous voulez en fonction de la charge de travail qui vous convient.

 

Les diplômes québécois

Grâce à l’accord France-Québec, il existe une corrélation entre les diplômes français et québécois et certaines équivalences ont été mise en place afin de faciliter les échanges et la coopération entre les deux pays.

Un des avantages notables de cet accord est l’accès aux études de premier cycle (Bachelor / baccalauréat) pour les étudiants français. En temps normal, il faut impérativement avoir validé 13 années de scolarité pour accéder au premier cycle universitaire québécois or, le système français n’en valide que 12 à la fin du lycée. Mais, grâce aux accords de coopération, tous les étudiants qui valident un bac français peuvent intégrer un Bachelor au Québec sans devoir faire d’année de préparation. C’est un véritable gain de temps et d’argent!

Les universités québécoises

Il existe une quinzaine d’universités au Québec qui offrent des formations de 1er, 2ème et 3ème cycle (Bachelor, Master, Doctorat).

Parmi ces établissements, 3 sont anglophones : McGill University, Concordia University et Bishop’s University.

Tous les autres établissements sont francophones.

Chacune de ces universités à sa propre histoire et ses domaines de prédilection : McGill est réputée pour ses programmes de sciences exactes et de sciences médicales, Concordia est connue pour ses programmes en Cinéma et en Business … Il est donc très important de bien se renseigner sur chacun des ces établissements pour être sûr de faire le meilleur choix. Cela peut paraitre difficile en amont, mais nos conseillers sont là pour vous aider et vous accompagner sur cette étape cruciale de votre projet.

Les Cegep

Les CEGEP sont des établissements d’enseignements supérieurs qui offrent deux types de formations : les DEC pré-universitaires et les DEC techniques.

Les étudiants québécois terminent leur lycée à l’âge de 16 ans. Avant de rejoindre un cursus universitaire, ils doivent donc passer en CEGEP afin de valider un DEC pré-universitaire. Il s’agit ici d’un programme de 2 ans où l’on peut se spécialiser selon 3 cheminements distincts :

  • Sciences de la Nature
  • Sciences Humaines
  • Arts, Lettres et Communication

 

Ce type de formation apporte peu aux étudiants français puisque le baccalauréat est l’exact équivalent d’un DEC pré-universitaire.

 

Les CEGEP offrent également des formations professionnelles que l’on nomme DEC technique. Comparables aux BTS / DUT ce sont des programmes de 3 ans qui ont pour objectif l’insertion professionnelle. Il est cependant possible de faire un DEC technique et d’intégrer par la suite une université.

Il existe des DEC techniques dans de nombreux domaines : commerce, graphisme, comptabilité, informatique, biologie, éducation, ingénierie …

Ainsi, si vous êtes à la recherche d’une formation technique / professionnalisante, avec une emphase sur la pratique, le CEGEP est fait pour vous!

La sélection

La sélection des étudiants au Québec se fait sur dossier et chaque université à ses pré-requis. Certaines universités et programmes demanderont un dossier avec une moyenne de 12/20 pour y rentrer, d’autres 16/20. Il est donc très important de se renseigner en amont sur la sélectivité des établissements et des programmes visés.

Pour les universités anglophones, le niveau d’anglais sera également un critère déterminant. Il faudra passer l’IELTS ou le TOEFL et obtenir l’équivalent d’un niveau C1 (6.5 à l’IELTS ou 90 au TOEFL).

Si votre niveau d’anglais ne correspond pas tout à fait aux exigences, sachez que les universités peuvent proposer des sessions de remise à niveau avant le début de votre programme. Vous pouvez également envisager d’intégrer une école de langues pour des cours intensifs d’anglais.

Rentrées

Les universités québécoises offrent généralement deux rentrées principales : une rentrée en septembre (trimestre d’automne) et une rentrée en janvier (trimestre d’hiver). Il s’agit ici de deux rentrées indépendantes et votre programme ne sera en aucun cas raccourci si vous optez pour la rentrée de janvier.

Frais de scolarité

C’est probablement l’une des raisons qui pousse le plus d’étudiants français à vouloir étudier au Québec : les frais de scolarité sont réduits pour toute étudiant qui possède la nationalité française.

Grâce à l’accord France-Québec, nous payons les mêmes frais de que les étudiants canadiens non québécois. Il faudra donc compter environ 8 000$ pour faire un Bachelor au Québec.

Cet accord va plus loin, puisqu’il nous garantie les mêmes frais de scolarité que les québécois pour les cursus en CEGEP et les Master. Il faudra donc compter environ 2 000$ pour un programme de 2ème cycle et environ 300$ pour un cursus en CEGEP!

Programmes similaires
Étudier à l'étranger : le guide Logo ICEF Logo Australia Future Unlimited Logo New Zealand Education Logo PIER Logo Quality English
J'accepte Je refuse C'est quoi un cookie ? Fermer

Vos préférences de cookie ont bien été modifiées