Skip to main content

Dites « Ni-Hao »… Bienvenue en Chine

Salut à toutes et à tous ! Cette semaine, on va parler de l’Empire du Milieu, j’ai nommé la Chine, pour celles et ceux qui seraient intéressés par des études dans une des économies mondiales majeures…

Tout d’abord, sachez que le modèle chinois est calqué sur le système Anglo-Saxon. Aussi, un bachelor se fera en quatre ans plutôt qu’en trois, comme c’est le cas en France. Par ailleurs, certains anciens étudiants passés par la Chine vous diront que la durée d’études peut être très variable. Si un bachelor en administration des affaires dure, en règle générale, quatre années, ceux en sciences médicales ou en architecture pourront mettre un peu plus de temps. Soyez donc préparés à un séjour plus long que ce à quoi vous vous attendiez. Notez, d’ailleurs, que cela peut être dit des études aux USA ou au Canada…

Ensuite, côté sous, et bien on est sur des prix relativement abordables, par rapport au système nord-américain, par exemple. Le site CUCAS (qui est, en quelque sorte, l’UCAS chinois, pour ceux qui connaissent cette plateforme britannique) explique que les frais de scolarité pour une année s’élèvent entre 2.000 et 4.000 dollars US (soit, environ entre 1.500 et 3.000 euros au cours actuel). Pour les frais de logement, toujours selon CUCAS, on est entre 200 et 300 dollars mensuel, tandis que pour les repas, il faut compter au grand max 350 dollars environ, Pékin étant la ville la plus chère. S’ajoute à cela l’assurance, évidemment.

En revanche, attention à une chose : si vous ne connaissez pas bien la langue (voir pas du tout), il vous sera toujours possible d’étudier sur place, mais des cours de chinois obligatoires seront à ajouter à votre programme, à moins que vous vous rendiez sur place dans le cadre d’un échange ou dans le campus délocalisé d’une école anglophone. Cela étant dit, en règle générale, vous aurez toutefois à apprendre les rudiments de la langue dans le cadre de cours ou d’ateliers. Bien que cela soit un avantage indéniable dans le monde professionnel, à vous de voir si vous souhaitez ajouter cela à votre charge de travail.

Au final, la Chine représente une destination intéressante pour commencer ou poursuivre ses études à l’étranger. Les études et le train de vie y sont abordables, bien qu’il soit compliqué pour un européen d’y trouver un job, du fait de la barrière de la langue. Maintenant, quand on sait l’importance de la Chine dans l’économie mondiale, et lorsque l’on voit à quel point il est difficile (si, par exemple, vous souhaitez vous lancer dans le commerce international) pour les nouveaux entrants de s’y installer sans connaissances préalables du terrain ou sans réseau, on peut se dire qu’un passage par l’Empire du Milieu représente un intérêt considérable. Reste à travailler les quelques notions que vous avez déjà, à commencer par « Bonjour ». Allez, tous après moi, dite « Ni-Hao »…

Commentaires

Laisser un commentaire

Étudier à l'étranger : le guide Logo ICEF Logo Australia Future Unlimited Logo New Zealand Education Logo PIER Logo Quality English