Skip to main content

D’abord les études… Mais pour quoi derrière ?

Salut à vous ! Aujourd’hui, on va parler de débouchés. Parce que c’est pas tout d’aller étudier et vous former à un métier à l’étranger, encore faut-il que ça vous donne la possibilité de faire quelque chose de votre vie après ! On voit, notamment en France, un grand nombre de jeunes diplômés qui galèrent pendant des plombes pour trouver un job à la sortie de la fac. Soyons clairs : si suivre un programme d’études hors de France peut beaucoup vous aider, il faut aller plus loin. Il faut bien s’orienter et se poser les bonnes questions.

« D’accord, GR », vous allez me dire, « et c’est quoi les bonnes questions ? ». Et bien, pour une fois, je vais vous dire une chose : je n’en ai aucune idée. Je n’ai pas la prétention d’être conseiller d’orientation. MAIS, en revanche, j’ai eu la chance d’en rencontrer de très bons dans ma vie, puis de faire des bilans de compétences et de ne pas m’être jeté dans des cursus que les anciens considèrent comme des voies royales. Prenez la finance, la gestion, etc. Combien de fois j’ai entendu dire les parents des uns et des autres qu’il fallait absolument que leur fils ou leur fille rentre dans telle ou telle université ou école prestigieuse ? Des tas et des tas de fois ! Tout ça pour quoi ? Pour que les jeunes en question ressortent de leur programme d’études sans avoir la niaque, parce qu’ils se sont retrouvés dans une filière qu’ils sont suivi pour les autres, au lieu d’en suivre une qui leur plaisait. Je trouve que c’est un vrai crime contre la jeunesse que d’imposer un cursus à un jeune…

Hier encore, je lisais que les filières techniques avaient été abandonnées et dénigrées à la sortie des années 60. D’ailleurs, rares sont les parents qui sautent de joie quand leur marmot leur dit « Quand je serai grand, je veux être plombier »… Mais, nom d’une pipe, vous savez combien ça gagne un plombier ?! Quand vous voyez leurs carnets de commandes, vous vous dites que c’est pas exactement un métier en voie d’extinction…

Bref, que vous soyez en train de vous lancer dans un projet d’études, ne vous arrêtez pas aux idées reçues et considérez aussi des filières techniques, qui seront peut-être (qui sait ?) plus épanouissantes pour vous. En d’autres termes, gardez un esprit ouvert au moment de choisir un cursus que vous ayez envie d’étudier en France ou à l’étranger.

Commentaires

Omar Djemili

je cherche une bourse pour terminer mes etudes en elctronique en allemagne que sa soit en français ou en englail,je suis licencier et je veux faire le master et merci

Laisser un commentaire

Étudier à l'étranger : le guideLogo ICEFLogo Australia Future UnlimitedLogo New Zealand EducationLogo PIERLogo Quality English