Mon Master en Angleterre

Mon Master en Angleterre

Rencontre avec Elsa, étudiante de Master en Communication Interculturelle à Newcastle University

Bonjour Elsa, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Elsa, 25 ans. Jeune fille drôle, souriante, enthousiaste, pleine d’entrain et de bonne humeur 🙂

J’ai une licence LEA en Commerce International et un un master LEA Management International de l’UPEC. Pour le moment je suis étudiante at INTO Newcastle, l’école de langues de l’Université de Newcastle. J’ai d’abord fait une mise à niveau en anglais en suivant le “10 weeks Pre-sessional” avant d’intégrer en septembre le Master of Cross-Cultural Communication de Newcastle University. J’aime la danse, le yoga, le pilâtes, la photographie, et les randonnées en pleine nature. Je lis beaucoup de romans aussi, fantasy, romance, suspens, aventure et voyage. Mais ce que j’aime par dessus tout, c’est toi cher lecteur, les autres, la culture et les relations inter-culturelles !

Où as-tu effectué tes études à l’étranger et à quelle période ? 

J’ai d’abord fait une mise à niveau avec INTO Newcastle de fin juin 2018 à Septembre 2018, puis j’ai intégré Newcastle University en Septembre 2018.

Pourquoi as-tu choisi cette destination ? 

J’ai d’abord choisi de faire un Master en Communication inter-culturelle à l’étranger car je trouvais cela plus intéressant de faire ce type de formation dans un contexte multiculturel. Si j’ai choisi l’Angleterre, c’est parce c’est la destination anglophone la plus abordable en termes de coûts et que le master s’obtient en 1 an. Ensuite, j’ai choisi l’université de Newcastle car c’est la seule université qui propose les matières qui m’intéressent le plus. Le Master of Cross-Cultural Communication est centré sur la compréhension de l’autre en prenant en compte l’aspect inter-culturel. C’est exactement ce que je recherchais et ça m’intéresse énormément !

Peux-tu nous décrire ta vie étudiante ? Qu’est-ce qui change par rapport à la France ?

Tout est différent ! Le plus gros avantage c’est que nous avons la possibilité de choisir la majorité de nos matières, ce qui nous permet de suivre les cours qui nous intéressent vraiment, et de laisser de côté ceux qui nous intéressent un peu moins. Comme en France, en Angleterre il y a des modules (CM) et des seminars (TD). Mes cours à moi, aussi bien les modules que les seminars, sont très interactifs. Les enseignants nous demandent souvent de discuter en petits groupes des théories, concepts ou de questions relatives au sujet étudié. Ils rendent les sessions beaucoup plus dynamiques et en dehors des cours ils sont plus accessibles et répondent plus volontiers aux questions des étudiants. En Master en Angleterre, il y a beaucoup moins d’heures de cours à proprement parler, mais il est attendu des étudiants que nous fournissions plus de travail personnel. Pour chaque module nous avons une liste de « lectures » à faire afin d’être prêt pour le prochain cours. Quant à l’évaluation, nous avons soit des dissertations à rendre, soit des examens, soit des présentations orales, soit des travaux de groupes.

Pour moi Newcastle est la ville parfaite pour étudier ! Tout est à portée de main. La ville est assez petite pour pouvoir tout faire à pied et ne dépendre d’aucun transport en commun, et en même temps bien assez grande pour avoir assez d’activités étudiantes à entreprendre.

Ce qui m’a le plus surpris au début, c’est l’agencement de la ville. Le campus universitaire est en plein milieu de la ville et en même temps il est difficile de le repérer au début car on ne le voit pas. Il n’est pas du tout délimité par des murs, ou une barrière quelconque, ce qui fait qu’en se baladant on découvre de nouveaux bâtiments à chaque coin de rue. Il y a ensuite le centre-ville avec une grande rue piétonne, pleins de magasins, un centre commercial, et un cinéma. Autour de cette rue il y a pleins de petites rues, avec des pubs et des petits magasins. Il y a aussi le stade de foot (St James Park) qui fait la fierté des habitants de Newcastle, et deux grands parcs. Et enfin il y a aussi « Quayside » qui, comme son nom l’indique, est la promenade en bord de fleuve.

La vie associative est très riche. Il y a des associations étudiantes pour tous les goûts, des dizaines d’activités, de bons plans, et de sorties proposées chaque semaine. En dehors des cours, si je ne suis pas à la bibliothèque pour étudier, je passe mon temps dans les cafés/salons de thé avec mes amis, au cinéma, en balade au bord tu Tyne… Newcastle est également une ville très festive. Selon les anglais, Newcastle a été élue la ville avec la meilleure « Nightlife » de toute l’Angleterre ! Ici les étudiants font donc la fête du Mercredi au Samedi, et c’est un aspect de la culture anglaise qui est vraiment très surprenant et intéressant d’expérimenter au moins une fois dans sa vie en tant que non-anglaise.

C’est toi la city guide, quelles sont tes bonnes adresses et bons plans à nous conseiller à Newcastle ?

Pour moi, le pub incontournable à Newcastle c’est le Quayside en bord du Tyne. A mi-chemin entre le pub anglais et l’ambiance guinguette party, c’est le pub le moins cher pour boire et manger. Un repaire parfait pour les étudiants ! Pour manger de la bonne nourriture anglaise, ce qui n’est pas gagné en Angleterre d’un point de vue français, je recommande The Botanist. C’est un restaurant caché en plein cœur du centre ville. Après avoir escaladé une multitude de marches, on arrive sur un grand espace sous une verrière qui renferme rien d’autre qu’un arbre ! La nourriture y est très bonne, les prix abordables et le dimanche y est servi une spécialité anglaise avec du pudding du Yorkshire. Et si on veut seulement se rafraîchir, les cocktails maison sont incroyables, tout comme la terrasse en extérieur sur les toits de Newcastle ! 

Pour s’évader de Newcastle, je recommande Tynemouth, qui n’est rien d’autre qu’une ville en bord de mer à 20 min en métro. Il y a aussi la ville de Durham, qui est toute petite et qui peut se visiter facilement en une journée. Je recommande également Édimbourg, la capitale écossaise qui se trouve seulement à 1h20 de train ! Cette ville vibrante accueille tous les étés plusieurs festivals, qui réunissent chanteurs, danseurs, musiciens, acrobates, magiciens, théâtre de rue, cirque… aussi bien les plus petits que les grands, et surtout de nombreux touristes du monde entier ! Et enfin pour les amoureux d’Harry Potter, je recommande le château d’Alnwick et ses jardins enchantés.

Qu’est ce que cela t’a apporté de faire tes études à l’étranger ? 

Cela m’a apporté tellement de choses ! Mais principalement, ça m’a permis de faire des rencontres avec des gens du monde entier, de vaincre ma timidité, de devenir indépendante, et de me perfectionner en anglais.

Quels sont tes conseils pour celles et ceux qui envisageraient de partir comme toi ? 

Ne pas s’inquiéter ! Et ne pas hésiter à se lancer ! Newcastle est une ville assez petite et c’est très facile de prendre ses marques rapidement. Votre plus grand regret sera que cela ne dure pas plus longtemps !

Conseil personnel et applicable pour la ville de Newcastle, pour le logement, si l’on ne s’y prend pas à la dernière minute, je vous recommanderai de réserver un logement étudiant par vous-même. Avec du recul il est facile de trouver un logement dans le centre-ville ou dans le quartier de Jesmond. Il y a une multitude de résidences étudiantes et de maisons qui proposent les mêmes types de logement. En revanche, renseignez-vous bien au préalable sur l’emplacement géographique où auront lieu vos cours, car le campus est très grand et certains bâtiments sont assez loin du centre-ville.

Où te vois-tu dans 5 ans ? 

J’ai déjà du mal à m’imaginer ce que je ferais 1 an après mon master, alors dans 5 ans .. Je crois que c’est en ayant aucune attente que tout peut arriver !

Merci à Elsa pour ce beau retour d’expérience. Nous vous donnons rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle study expérience !

Si ce témoignage vous a donné envie d’en savoir plus sur les études à l’étranger, venez assister à nos Rencontres Study Ex, qui ont lieu tous les mois dans nos locaux parisiens. Prochaine date prévue le 11 mars pour tout savoir sur le Brexit : quel impact pour partir étudier au Royaume-Uni ? Inscrivez-vous vite, les places sont limitées !