Mes études en Ecosse

Mes études en Ecosse

Rencontre avec Victoire, étudiante en biotechnologies à l'université d'Aberdeen

Bonjour Victoire, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Salut, je m’appelle Victoire et j’ai 20 ans. Après une première année de médecine en France (Marseille) j’ai décidé de recommencer mon cursus en Ecosse dans le domaine des biotechnologies. Cette année je suis en Erasmus en Suisse

Où as-tu effectué tes études à l’étranger et à quelle période ? 

Je suis partie étudier à Aberdeen, en Ecosse pendant 1 an, et maintenant je suis en Erasmus à Genève, en Suisse.

Pourquoi as-tu choisi cette destination ? 

L’Ecosse est un pays avec un esprit très chaleureux et qui offre plein de choses à faire tant sur le plan sportif que culturel ! C’est une destination souvent méconnue et délaissée au profit de l’Angleterre. Pourtant, il serait dommage de passer à côté !

Peux-tu nous décrire ta vie étudiante ? Qu’est-ce qui change par rapport à la France ?

L’année est beaucoup moins axée sur les cours et l’accent est mis sur le développement personnel. La charge de travail (surtout les premières années) est plus légère mais le corps enseignant insiste bien sur l’importance de faire du sports et de s’impliquer dans des « societies ».

C’est très agréable, notamment en sciences, car il y a peu de formules ou de longs cours à apprendre par cœur. Cela permet de mettre l’accent sur la compréhension des méthodes. Les professeurs encouragent les élèves à participer à des concours et conférences facultatives, c’est vraiment très intéressant. Par exemple, l’année dernière, j’ai eu la chance d’assister à une discussion sur le féminisme, menée par le père de Malala Yousafzai (prix Nobel de la paix 2014), bien que cela n’ait rien à voir avec mon cursus.

Le système de club/societies est incroyable pour se faire des amis. Il existe toutes sortes de clubs, qu’ils soient sportifs (pom-pom girls, dance, boxe, tennis, etc.) ou culturels (débat, passionnés de Game of Thrones, féministes, végétariens, etc.). Ceux-ci organisent des événement toutes les semaines (soirées, excursions à la patinoire, randonnées…) et les soirées sont souvent costumées et complètement déjantées. C’est le meilleur moyen de rencontrer du monde !

C’est toi la city guide, quelles sont tes bonnes adresses et bons plans à nous conseiller ?

À Aberdeen, je recommande vivement une promenade le long de la mer avec une pause-café au Highlander bus (un bus transformé en restaurant/coffee shop). Autre adresse très mignonne : Book and bean, un super bouquiniste. N’hésitez pas à vous perdre dans les nombreux charity shop lors d’une virée shopping ou d’aller voir le magasin « zero déchet » au-dessus du food story. Bien sûr, il y a plein de « pubs » typiques dispersés dans toute la ville, que je vous conseille de visiter à tout prix ! Pour les fans de randonnée, le parc naturel des Cairngorms est un incontournable. Le campus est également très dynamique et magnifique avec ses vieux bâtiments et son allure de petite ville.

Glasgow et Edinburgh sont à quelques heures de bus et je recommande vivement de louer une voiture et de se perdre dans la campagne Ecossaise (en allant dans les îles comme l’île de Skye, Isla, Arran ou encore aller voir le fameux pont du film Harry Potter).

Qu’est-ce que cela t’a apporté de faire tes études à l’étranger ? 

J’ai découvert une culture à la fois très proche et très différente de la mienne, et eu l’opportunité de complètement m’immerger dedans. Les Ecossais sont très fiers et n’hésitent pas à parler de leur pays, donner des conseils sur les endroits sympas à visiter et les activités drôles à faire.

J’ai pris le parti pendant cette première année de me comporter comme une vraie « touriste », de visiter les lieux les plus connus mais aussi les petits villages et la campagne. J’ai vraiment essayé de voyager au maximum et j’entendais souvent des Ecossais me dire : « tu vas dans telle ville, je n’y suis jamais allé ! ». C’est le vrai avantage d’arriver dans un nouveau pays, tout paraît intéressant et on n’est vraiment pas « blasé » comme on pourrait l’être de la France. Au contraire, le fait de partir m’a fait réaliser combien j’étais chanceuse d’être française et maintenant je suis très fière de présenter mon pays à mes copains étrangers.

Quels sont vos conseils pour celles et ceux qui envisageraient de partir comme vous ? 

Lancez-vous ! Le plus dur est de formuler son envie et démarrer le projet ! Avant de partir, ne gambergez pas trop et acceptez le stress. Vous risquez de perdre vos repères dans les premiers temps, pas d’inquiétudes vous les retrouverez très vite ! N’hésitez pas à emmener des souvenirs de chez vous et appeler souvent votre famille / vos amis. Enfin, profitez de toutes les opportunités que vous aurez pour visiter, voyager, découvrir…

Si c’était à refaire, qu’est-ce que tu changerais et pourquoi ? 

J’insisterais plus pour faire venir mes amis car je regrette qu’ils n’aient pas vu où j’habite, ni compris mon nouveau style de vie et rencontré mes nouveaux amis.

Où te vois-tu dans 5 ans ? 

Je pense travailler dans un pays européen mais je ne sais pas encore lequel. J’aimerais trouver un job dans une entreprise pharmaceutique.

 

Merci à Victoire pour ce beau retour d’expérience. Nous vous donnons rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle study expérience !

Pour échanger avec Victoire, ainsi que d’autres étudiants partis étudier à l’étranger, RDV sur la communauté privée MyStudyEx sur Facebook !