Les études à l’université de Coventry

Les études à l’université de Coventry

Rencontre avec Emilien G.R.

Bonjour Emilien, peux-tu te présenter en quelques lignes ?

J’ai 23 ans et je suis originaire de la Meuse. J’ai étudié à l’université de Coventry pour l’année scolaire 2018/2019, et je compte y retourner en janvier pour mon MSc digital marketing management. Sinon à part ça, je pense être comme tout le monde : j’adore le cinéma, les séries, les livres et le fitness.

université de coventry graduation

Tu as étudié à l’Université de Coventry, au Royaume-Uni. Pourquoi as-tu choisi cette destination ? 

Tout simplement parce qu’elle faisait partie du Top 15 des meilleures universités britanniques, c’est déjà pas mal !

Peux-tu nous décrire ta vie étudiante ? Qu’est-ce qui change par rapport à la France ?

Tout est différent ! En France c’est du rabâchage qui ne sert à rien car on apprend juste pour les contrôles (no offense). Ici, non. Aucun « petit » contrôle. On garde la théorie pour la maison (il y a du temps prévu pour le travail à la maison, d’où les horaires plus « light »), et on consacre le temps passé en cours pour apprendre la pratique. Nous sommes notés sur des dossiers qu’on fait à la maison, ce qui se rapproche le plus du monde du travail.

Ensuite en ce qui concerne les relations sociales, le fait d’être dans un contexte international facilite beaucoup les choses. Tout le monde se parle sincèrement, il n’y a pas de faux-semblants. Et aussi ce qui change beaucoup, c’est qu’il y a très peu de gens qui ne travaillent pas et qui viennent en cours en mode « touriste », comme on peut en voir beaucoup à la fac en France. Ici, ils ont tous envie d’avoir la meilleure note car dans le monde anglo-saxon la note du diplôme compte vraiment ! Et aussi, les études ont un coût !

Qu’est-ce que cela t’a apporté de faire tes études à l’étranger ? 

Les études à l’étranger apportent énormément de choses.

Premièrement cela nous apporte un nouveau point de vue sur le monde. Comme beaucoup d’étudiants internationaux choisissent l’Angleterre pour leurs études, on a l’occasion de rencontrer plein de nationalités différentes et se faire des amis. Maintenant, si je veux les revoir, ils m’invitent volontiers chez eux.

Ensuite, faire ses études en Angleterre nous ouvre les portes pour travailler dans n’importe quel pays, car les universités anglaises sont mondialement réputées. Il n’y a qu’en France qu’on ne regarde ni les notes ni d’où vient le diplôme mais sachez que c’est très important. En Angleterre, on ne prend pas toujours l’université la plus proche. On choisit, dans la mesure du possible, la mieux classée en fonction du prix.

université de coventry

Quels sont tes conseils pour celles et ceux qui envisageraient de partir comme toi ? 

Moi j’ai eu la chance de passer le Cambridge Level pour pouvoir être accepté dans n’importe quelle université anglaise. Il y a aussi le TOEFL. Mais le seul inconvénient de celui-ci, c’est qu’il ne dure que 2 ans, alors que le Cambridge est à vie.

Ensuite une autre chose bonne à savoir c’est qu’avec le Brexit, c’est peut-être la dernière année ou vous pouvez bénéficier du prêt du gouvernement britannique ! Il ne sera par la suite ouvert qu’aux résidents britanniques. Ça vous évitera d’avancer 12 000£ d’un coup !

Enfin, au niveau des assurances, faites ce qu’il faut ! Ayez un passeport, c’est toujours mieux qu’une carte d’identité. Et surtout ayez les fonds nécessaires pour vivre une vie d’étudiant et faire des sorties.

Si c’était à refaire, qu’est-ce que tu changerais et pourquoi ? 

Rien du tout j’étais bien préparé.

Où te vois-tu dans 5 ans ? 

Directeur marketing d’une entreprise dans le domaine du fitness

 

Merci à Emilien pour ce beau retour d’expérience. Nous vous donnons rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle study expérience. Pour échanger avec Emilien, ainsi que d’autres étudiants partis étudier à l’étranger, rdv sur la communauté privée mystudyex sur Facebook !