Skip to main content

Bac+2 à l’étranger, les bons plans pour se former

Les épreuves du baccalauréat sont à présent terminées (pour la grande majorité), et reste maintenant à boucler les inscriptions (si ce n’est pas déjà fait) aux différentes écoles post-bac et universités. Or, pour beaucoup d’entre vous, les choix disponibles sont décevants, et la rigidité des programmes français a tendance à en contraindre plus d’un à l’abandon. Aussi, voici quelques bons plans que Tonton GR vous recommande…

American Honors, le programme « rampe de lancement »

Envie de partir aux US, sans se trouer le portefeuille ? Le programme American Honors est peut-être pour vous ! Le principe est simple : pour environ $12.000 USD à l’année (contre parfois le double ou le triple chez d’autres écoles), vous rejoignez un des nombreux community colleges partenaires. À la sortie : (1) un bac+2 reconnu partout dans le monde, (2) la possibilité de poursuivre ses études en France ou à l’étranger, et (3) des passerelles vers la troisième année des plus grandes écoles américaines. En effet, chaque année, nombreux sont les étudiants d’American Honors qui rejoignent les Georgetown, Ohio State, Northwestern, ou autres Texas A&M, à la suite de leur Associates’ Degree . Un bon plan à bien des égards, donc. De plus, des bourses sont disponibles pour les meilleurs d’entre vous !

 

L’option québécoise, le dépaysement tout en douceur

Une autre option, très appréciée des français, est le Québec. Avec un système éducatif à mi-chemin entre l’Europe et l’Amérique, la « Belle Province » vous permet d’étudier outre Atlantique, même si votre niveau d’anglais n’est pas au top. Les prix, sont – eux aussi – assez sympathiques, grâce aux accords entre la France et le Québec. Avec une année aux alentours de $7.000 à $8.000 CAD, les tarifs sont proches de celle d’une petite école privée en France. Le tout avec la qualité de l’enseignement supérieur québécois. Notez aussi que des années de césure sont possibles, notamment pour apprendre l’anglais, et que les programmes professionnels (plus courts) vous sont aussi accessibles. Ainsi, si vous souhaitez apprendre un métier et obtenir des compétences qui vous permettront de travailler au Canada, en France, ou ailleurs dans le monde, cette option est à prendre en considération.

 

L’Irlande, taillée pour les petits budgets

En dernier lieu, il y a l’Irlande. À la suite de la crise de 2008 et de l’effondrement de son économie, le pays a mis les bouchées doubles pour booster sa croissance et se remettre au rythme des grandes économies européennes. Grâce à des réformes audacieuses, l’Irlande rameute aujourd’hui les grandes multinationales aux portes de l’Europe. Un très bon environnement pour démarrer ses études, et – qui sait – faire ses premiers pas professionnels chez des géants tels qu’Apple, Google, Amazon, Facebook, Cisco, Dell, ou encore eBay ! Les programmes en deux ans sont légion, et vous permettent – pour un grand nombre d’entre eux – de vous former rapidement et efficacement, pour vite intégrer le marché du travail. De plus, les frais de scolarité sont assez abordables, dans les alentours de 5.000 à 7.000 euros à l’année, en fonction de la durée des programmes.

 

Si vous vous sentez prêt à partir à l’étranger, mais que vous souhaitez procéder par étapes, les community colleges d’American Honors, les facs québécoises, et les écoles irlandaises vous ouvrent les bras. Grâce à eux, vous aurez la possibilité de démarrer votre éducation supérieure, sans avoir à vous engager sur une trop grande durée, et avec la possibilités d’apprendre des compétences rapidement utilisables dans le monde professionnel !

Commentaires

Laisser un commentaire

Étudier à l'étranger : le guide Logo ICEF Logo Australia Future Unlimited Logo New Zealand Education Logo PIER Logo Quality English